Aimargues , l’ambitieux centenaire

Publié le 06/12/2022

Six victoires, dont cinq consécutivement, série en cours ; un nul et une défaite concédée sur le terrain du Grau-du-Roi, le grand favori, douze buts concédés et vingt-neuf inscrits soit la meilleure attaque : tel est le bilan d’Aimargues, dans la poule A de Régional 2.

Après huit journées, l’équipe entraînée par Jean-Mathieu Descamps occupe la première place. Mais le classement est provisoire. Ainsi, le Grau-du-Roi compte deux matches en retard. Mais ne comptez pas sur Francis Lamazère pour bouder son plaisir. Au club depuis toujours, à la présidence depuis trois ans, au relais de Mikaël Breit, qui a souhaité prendre du recul pour raisons professionnelles, il apprécie forcément ces résultats : « Dire que je suis surpris serait exagéré. On a tout fait pour monter une équipe opérationnelle, sans mercenaires et elle correspond à nos attentes. Elle marque beaucoup de buts, quelques individualités se dégagent sur le plan offensif mais c’est l’état d’esprit qui fait la force d’un groupe. Et forcément, quand on gagne… »

Il y a deux ans, le club a fêté son centième anniversaire mais n’avait rien pu organiser à cause de la crise sanitaire. Il s’est rattrapé par des festivités à l’intersaison. Et aujourd’hui, ce sont les joueurs, en quelque sorte, qui, sur le terrain, poursuivent la fête et soufflent les bougies en éteignant leurs adversaires.

En parlant de terrain, le président Lamazère est fier de celui de son club. En synthétique, tout beau, tout neuf, il a été entièrement refait par la municipalité. « Et il correspond parfaitement aux caractéristiques de l’équipe », dit encore le président qui n’oublie pas que le premier match disputé dessus s’est soldé, le 27 novembre dernier, par une nette victoire face à Pignan (3-0), un des ténors de la poule. De quoi donner du crédit au projet du club qui ne désespère pas retrouver le plus haut niveau des championnats régionaux qu’il a jadis fréquenté du temps de la division d’honneur excellence.

« On a un stade désormais adapté à nos objectifs qui sont doubles, c’est objectif 2025, R1 et D1 », lance Francis Lamazère. La R1 donc pour l’équipe fanion et la D1 pour la réserve, promue cette saison en D2 où elle occupe une prometteuse troisième place dans la poule B.

Aimargues a donc trois ans devant lui, « mais si l’occasion se présente de monter avant, on ne la laissera pas passer », dit encore le président. Cette saison ? Rien d’impossible mais, d’après le dirigeant aimarguois, la première place semble promise au voisin du Grau : « C’est une équipe qui a des moyens bien supérieurs aux nôtres et qui vise plus haut encore que la R1. Le Grau, cette saison, c’est un peu le PSG de notre groupe. » C’est une façon malicieuse de mettre la pression sur les Maritimes qui, lors des matches retour, devront se déplacer à Aimargues. Mais Francis Lamazère n’oublie pas non plus que le meilleur deuxième de R2 pourrait aussi connaître les joies de l’accession . Une perspective qui, dans le sud du Gard, pourrait faire beaucoup d’heureux…

Par Mylène Legal

Articles les plus lus dans cette catégorie