Le Grau-du-Roi sans partage

Publié le 14/06/2022

L’objectif avait été clairement annoncé en début de saison. Il a été atteint. Le Grau-du-Roi poursuit sa remontée vers le sommets des championnats régionaux. Il évoluera en Régional 2 la saison prochaine. Les Maritimes ont dominé la poule A de R3 avec dix-sept victoires pour deux nuls et trois défaites. Ils ont relégué Chusclan-Laudun et Mauguio, les principaux rivaux, à neuf points ; Alès, à onze longueurs. « C’est la régularité qui a été récompensée », dit Grégory Mézy, forcément satisfait à l’heure du bilan.

Le président graulen insiste par ailleurs sur quelques chiffres qui disent toute la domination de son équipe. En vingt-deux rencontres, elle a inscrit la bagatelle de 78 buts et n’en a concédé que 18, dont cinq lors du dernier match qui était sans importance, perdu 5-3 à Montarnaud. A domicile, le bilan est encore plus impressionnant avec onze victoires en onze rencontres, 51 buts inscrits et quatre encaissés. « On a concédé ces quatre buts en deux matches. L’équipe a réalisé neuf clean sheet », dit encore Grégory Mézy qui ajoute : « On avait constitué un groupe homogène qui joue au ballon avec des joueurs de qualité dont pas mal ont déjà évolué à des niveaux supérieurs. »

Au Grau, tous les voyants sont au vert puisque l’équipe réserve a également obtenu son billet pour le Départemental 2. Dans la poule 3 de Départemental 3, elle n’a perdu aucun de ses dix-huit matches (seize victoires, deux nuls), marquant 76 buts pour 10 seulement encaissés. C’était aussi un objectif annoncé par les dirigeants en début de saison. 

Et maintenant ? Le Grau-du-Roi n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. « Notre ambition, c’est de jouer dès la saison prochaine la montée en Régional 1 », dit le président qui sait à quoi s’attendre : « Cette saison, dans les différentes coupes, on a déjà joué des adversaires hiérarchiquement supérieurs. On a battu Nîmes Chemin-bas qui est en R2 et Bagnols-Pont qui joue en R1. En demi-finale de la coupe Gard-Lozère, nous n’avons été éliminés qu’aux tirs au buts par Pays d’Uzès. Ce n’est pas de la prétention, mais on avait déjà un groupe capable de tirer son épingle du jeu à ce niveau. »

Mais pour faire plus que tirer son épingle du jeu, Le Grau-du-Roi compte se renforcer. Ses priorités ? Un joueur par ligne. « Mais pas un joueur par ligne pour le plaisir de se renforcer, conclut Grégory Mézy. Un joueur par ligne pour combler les lacunes que l’on peut avoir pour nous permettre de remplir notre objectif. »

Revenu de loin après de graves soucis financiers rencontrés en 2018, le Grau-du-Roi revient en force sur le devant de la scène.

Par Teddy Gras

Articles les plus lus dans cette catégorie