Vergèze veut retrouver le plaisir

Publié le 27/09/2022

Quatre matches et quatre victoires pour l’EP Vergèze qui rayonne en ce début de saison. Ce dimanche, l’équipe gardoise s’est imposée en costaud sur le terrain de Bessèges, faisant ainsi respecter la hiérarchie pour s’ouvrir les portes du cinquième tour de la coupe de France (2-0). Précédemment, elle avait battu Chusclan-Laudun (1-3) pour son entrée en lice et écrasé Nîmes Soleil Levant (6-1).

En championnat, elle a aussi battu la réserve de Beaucaire sur le score de 3 buts à 2 pour l’ouverture de la saison de Régionale 3. « L’équipe semble retrouver le plaisir. » Et Cyril Alessandri semble, lui, retrouver le sourire. Il faut dire que la saison dernière, le président, en poste depuis cinq ans, n’a pas trop eu l’occasion de s’emballer. La saison en question s’est achevée par une relégation en R3. Ce qui n’a pas fonctionné ? Un peu tout à vrai dire. « Les suites du Covid, des joueurs blessés, des suspendus et cinq relégations. » Cyril Alessandri, qui a connu en tant que joueur la glorieuse époque du CFA2 avec Bernard Blaquart comme entraîneur, fait la longue liste des galères que son club a rencontrées. Comme si cela ne suffisait pas, deux entraîneurs se sont succédés.

Alors, l’intersaison a été celle du grand changement. Un nouvel entraîneur est arrivé. Et pas un inconnu puisqu’il s’agit de Romain Canales. C’est à Vergèze qu’il a tapé enfant dans ses premiers ballons. Mais c’est sous le maillot de Nîmes Olympique qu’il s’est révélé avant de voguer vers d’autres aventures qui l’ont mené à Sète, Beauvais, Orléans et Luzenac. Le marché des transferts a aussi été très animé avec sept arrivées. Et des jeunes qui avaient montré le bout de leur nez dans des conditions pas évidentes la saison dernière ont également intégré un groupe qui a ainsi subi de profondes modifications.

A l’heure d’un premier bilan, c’est forcément la satisfaction chez le président : « On sent qu’il y a un nouvel état d’esprit, le groupe est sain. » Alors que son équipe ira défier Maguerittes, un promu, ce dimanche pour le compte de la deuxième journée du championnat, Cyril Alessandri parle bien évidemment de montée sans pour autant mettre la pression sur son groupe et son entraîneur. « Il n’y a qu’une seule montée et des réserves de clubs jouant dans les championnats nationaux comme celle d’Alès sont dans notre groupe », prévient le président. La coupe, elle, est un plus. Une aventure, comme il l’avait connue par le passé en jouant un septième tour face à Sète, bien évidemment qu’il prendrait. « Mais le plus important, assure Cyril Alessandri, c’est de faire la meilleure saison possible, de retrouver le plaisir, former des jeunes et retrouver les valeurs chères au club. »

Par Mylène Legal

Articles les plus lus dans cette catégorie